Membres historiques

Nouveaux membres

Roger Bentacordi

IL ETAIT UNE FOIS…

 

On ne sait jamais comment ça finit, et souvent, on ne se souvient plus comment ça a commencé. Mais en fouillant dans le fatras de ma mémoire, je vais essayer de rassembler près d’un quart de siècle de souvenirs et de reconstituer les faits le plus fidèlement possible.

Plantons le décor ; Nice, un centre de tri postal, la nuit (c’est beau…), durant l’Eté 83, une discussion entre initiés, ce n’était pas encore un délit, appelons-les Guy D., Gérard A., Gérard S., Yves G., Roger B. … et quelques autres que je ne nommerais pas pour ne pas avoir d’ennuis avec la police.

 

-         Ce s’rait sympa de partir entre potes une semaine à la montagne…

-         Oui, quand ?

-         J’sais pas, en Septembre, quand tout le monde est rentré.

-         Ouais, faut voir…

-         Non, parce que, ça s’organise… savoir qui vient , si on campe, si on va en refuge, réunir le matériel, prévoir un itinéraire, demander les « Ausweis aux Kommandantur »,  …Patin-Coufin, tout ça, quoi !

-         Ok, on en parle à la rentrée…

 

                      Ainsi, naquit la belle histoire de " la rando de Septembre "…

 Pour cette première édition, l’Arrière-pays Niçois qui n’avait que quatre ans d’âge en  tant que Parc National du Mercantour , s’imposait naturellement, et d’aucun d’attendre impatiemment le mois de septembre… Hélas, nous fûmes "pris en otages"par des mouvements sociaux, auxquels nous n’étions d’ailleurs pas totalement étrangers. La belle histoire tourna court. Roger B., le Guide, Daniel P.et Yves G. partirent de Saint Martin-Vésubie. Gérard S., alias Zag, (ce n’est que beaucoup plus tard qu’il fut baptisé "Mon Jacquet".), et moi-même, Michel R. furent déposés par un membre honoraire et néanmoins sympathisant, Serge L. à l’Authion, d’où nous partîmes, dans le brouillard et sous la pluie, espérant rejoindre les trois autres au refuge des Merveilles. Mais nous ne les vîmes jamais, ils avaient un jour d’avance. Nous rejoignîmes le lendemain, Saint-Dalmas de Tende pour prendre un train descendant sur Nice, sans les avoir trouvés.

            Cette première n’était pas vraiment une réussite, mais le mal était fait, le pli pris, le ver  dans le fruit, la graine semée, le serpent dans le sein et insidieusement, le virus se propageait…

Ainsi, au cours des années, des membres disparurent, de nouveaux vinrent,

(Surtout des copains de Roger, pour qui le recrutement est une spécialité, mais cela ne nous…si, si, ça nous regarde et ça mériterait un paragraphe entier) et, depuis 1983, tous les ans, quatre à dix personnes, parcourent  les cimes, animés par l’Esprit de Septembre.

                        Mais, vous interrogez-vous, "l’Esprit de Septembre" qu’est-ce ? J’en vois dans le fond qui s’interrogent… ce sont les mêmes qui méditent à l’arrière des berlines pendant les trajets de retour. A l’origine, la balade de Septembre (Dico : Balade = randonnée courte et peu épuisante…), c’est ainsi qu’elle se nomme maintenant ; on a beaucoup perdu il faut dire, était une boucle qui passait par des refuges ou des bivouacs (très très peu), un sommet "mythique" et des sommets secondaires facultatifs. Le principe étant de conduire le plus grand nombre aux dits sommets. Au fil des ans, les volontés, motivations et forces déclinant, la boucle s’est transformée en huit avec dépôt de matériel et de vivres au point central, en trèfle, en étoile, voire en Grande Ourse, la rando en terrasse au refuge est pour bientôt…

                        Ces randos se déroulent malgré tout en haute montagne. Et pour que les cotations habituellement en vigueur sur ce type de terrain soient immédiatement compréhensibles par tous, elles ont été légèrement modifiées ;

-         Facile tout le monde sait ce que c’est, the fingers in the nose, cocagne, et qui de mieux que nous ?etc…

-         La Voie royale

-         La Directissime !

-         C’est Gracieux

-         Putain, c’est gras !

-         Salope de col, de sommet, etc…agrémenté parfois de la variante: Oh, pute borgne !

-         Ca passe, mais faut pas traîner…

-         C’est pas là, j’suis allé voir…situation qui nécessite parfois  l’utilisation du "jolidrier" et autres ficelles…

Ces cotations étant fonction des capacités de ceux qui les utilisent,

Il est parfois difficile de s’y retrouver.

                        Depuis bon nombre d’années, chaque semaine de randonnée est agrémentée de tests incontournables ; tels que la coupe du fromage en lamelles, copeaux et autres tranchasses et tranches fines, fines , ouverture de la brique de vin (remplacée par le cubi souple en alu, elle tend à disparaître.). Cette semaine est également sanctionnée lors du repas de clôture, par un Q.C.M. donnant lieu à classement et autres réjouissances, dont le seul but est de favoriser l’émulation et de maintenir l’esprit de compétition dans une atmosphère de franche camaraderie…mais, je m’égare.

                        Au fil des ans, certaines expressions ont marqué les esprits et fusent, dans les sites les plus grandioses, les refuges les plus isolés et les bivouacs les plus  humbles ; Elles font désormais partie de notre propre patrimoine et sont , en situation, le reflet fidèle de l’ambiance du moment, pour qui sait lire entre les lignes. Je vous les livre en vrac…

-         Je veux voir tous les sacs de bouffe sur la table !

-         Vous en êtes content de vos chemins zebs (il faut toujours des                    responsables…)

-         Ça passe mais faut pas traîner ( voir plus haut)

-         C’est pas là j’suis allé voir ( même commentaire)

-         Vos putains de chemin zebs, ciao !

-         Putain de haine !

-         Faudrait savoir, ils nous font monter, ils nous font descendre…

-         Aujourd’hui, on va se pastisser.

-         Si c’est pour faire des sorties comme ça…

-         Vé des vestes de loup et des rogers des prés !

-         Y’a un super magasin de marmottes en bois ouvert jusqu’à 22.30…

-         Qu’est-ce qui me disent les gonzes ?

-         Tu sais comment c’est bon ça ?

-         Vous faites le Gélâ ?

-         Comment tu l’as su ça ?

-         Les mecs y t’apprennent à vivre…

-         J’ai la pile qui m’a laché.

-         On va se coucher pour que ces braves gens puissent partir !

-         Baron, tu nous soûles !

-         Mets pas tes doigts sur l’objectif

-         Et qui de mieux que nous ?

-         Et pendant ce temps, elles croient qu’on s’amuse !

-         Non ! pas le cucu !

-         Y sera pas con ? y sera pas !

-         Y pourrait pleuvoir, con comme il est !

-         A qui c’est la bouffe sur la table ? (Tout le monde ayant le sac au dos)

-         Hop Hop Hop

-         La Rouge de Péone…c’est ça !

-         Et la noire de Valberg, c’est quoi ?

-         Là, on est mal !

-         Ma parole, y sont plusieurs, dit à ton copain qu’y se retire…

-         Faudra résoudre tes problèmes de …(selon les circonstances)

-         Nous n’avons que trop perdu de temps…

-         Quel temps fait-il dehors ?...........Y fait pas de temps !

-         Ça suit derrière ?

-         Ça fait longtemps que vous vous êtes pas vus, prenez une chambre !

-         Dis, ta mauricienne…

-         Enfin, j’me comprends…

-         Le personnage donne l’échelle …(ou ce qu’il a sous la main)

-         C’est pas l’heure de la pause "Granite" ?

-         Parc’que comment, y’en a qui viennent de Grenoble pour faire la Pierre           André…

-         Que j’lui dis…

-         Elle est là, l’avion

-         Moi, j’ai fait mon boulot, j’ai mené mon leader au pied du col…

-         Aie !

-         Fais-toi plaisir, mets la plaque !

-         Piolet amont, toujours !

-         Quand tu sens le vent, t’es à 150 m. sous le col.

-         On a les boches au cul ? devenu au fil du temps et de l’amélioration des         relations européennes, -On a  les moches au cul ?

-         Action, les gars !

-         Et là, on serait pas bien ? Là !

-         Vous respectez rien, même pas les horaires !

-         Pierre branlante désarçonne le randonneur.

-         Regarde un peu, j’ai toujours mon sac sur le dos ?

-         On peut pas s’arrêter deux minutes ? Question qui précède                              immanquablement…

-      On va jusqu’au replat, au soleil, après l’arbre, au ruisseau, au sommet, au             rocher…,  bref, c’est toujours un peu plus loin.

-         Ils en sont contents de leur niveleuse ?

-         Gros minable, va !

-         Roger vient cette année ? …..Tu le sais, toi ?

-         Y’en a marre des autoroutes de la randonnée !

-         Maman, ça y’est, j’y suis !

-         Ah, elle est jolie la France !

-         Là, on est comme des Coqs en plâtre !

-         Qui c’est qu’a le saucisson , le pain, le vin, le fromage, les soupes ? …             Cherchez pas, c’est moi qui  porte  tout !

-         Y’a du raisin dans ce vin ?

-         J’ai la cicatrice qui s’ouvre…

-         J’ai des ampoules à tous les pieds !

-         C’est encore nous qu’avons fait les courses, l’année prochaine…

-         Pour demain, j’envisage…

-         Qui n’en veut un peu plus ?

-                     Qu’avons-nous donc dans l’âme ?

                  Qu’avons-nous dans le cœur ?

                  Pour mépriser les femmes

                  Et marcher sur les fleurs.

-         Là, on est sur zone.

-         Bon, on y va…

-         La pluie du matin réjouit le pèlerin ??? !!!...

-         Moi, je ne ronfle pas, peut-être un peu en m’endormant et encore !

-         Ça y’est, les quadrimoteurs décollent !

-         Je vais mettre les boules Qui-sont-ce ( Pluriel de Quiès)

-         Cette fois on y est !

-         Et zwing le randonneur…

-         On les attend et dès qu’ils arrivent, on repart…

-         Oh, mais c’est l’heure (en principe 18.00, heure de l’apéro , des fois qu’on        se laisse surprendre).

-         Rien de tel qu’un petit Pastis avant l’apéro !

-         Touches pas au feu, tu vas te faire engueuler, malheureux !

-         Si tu me donnes rien à manger, j’avance pas !

-         Moi, je reste un peu derrière avec Robert.

-         Rampone, picozza, fuori !

-         Je démarre quand je veux !

-         Bon, je mets ça là pour l’instant, je garde ça à portée et demain je mettrai     ça…

-         Mes carcans de souliers, y me vont trop petits !

-         Elles sont jolies vos guêtres, chef !

-         T’en es content de ta terrasse ventée ?

-         Daniel-Daniel !

-         Demain, c’est moi qui fais la répartition de la Bouffe !

-         Petite brise marine, temps idéal pour la navigation…(je sais, c’est hors             contexte, mais je ne m’en lasse   pas.)

-         Nous n’avons pas la même philosophie de la Montagne…

-         Tu comprends le procédusse ?

-         Moi, je mets le poncho sur le dessus du sac !

-         Fait voir la carte ! c’est pas la peine je connais…

-         Ça va ? Tu veux la corde ?

-         SEC !

-         J’allais le dire !

-         Comment on les met ces crampons ?

-         Ca parait raide, comme ça de loin, mais quand t’es dedans…ben, ça l’est.

-         Nous on nous montre jamais les cartes !

-         J’ai le sac trempé, ma gourdasse fuit…

-         Ceux là de pélerins…

-         Ah Nahaahaa

-         JPP, y suit ton beauf ? on le retrouve où ?

-         A moins de 1000m, t’as plus rien !

-         Eh, la Waffen, c’est à droite ou à gauche ? ça y’est, ils sont perdus, ah ! on     est beaux !

-         Va au plus pratique ! (réponse de la Waffen)

-         Où on est là, à quelle altitude, comment ça s’appelle, et demain où on va, et à quelle heure, qu’est-ce qu’on mange et quand, moi, je préfère le maquereau au vin blanc, moi à la moutarde, moi j’aime pas les tripes, tu manges ça toi, tu sais ce qu’y a là dedans ? tu mets de l’aspartame sous les bras, tu sais que ça file des hémorroïdes ? On met la veste ? tu mets la polaire, toi, t’es malade ? tu pars en T-shirt, t’es malade ! le sommet c’est facultatif ? Le concombre, ça me reproche ! Moi, c’est les sardines, mon cul c’est du poulet, t’en veux une aile ? Pourquoi vous avez pas pris de sardines ? On pourrait pas avoir des tomates, des pèches, des rutabagas, des chemin sablonneux et plats ou avec de la mousse, à quelle heure on se lève, pourquoi si tôt, ça va pas faire trop tard ? Ça monte encore longtemps ? Il est où le sommet ?...

-         Bien, on est bien, mais c’est ma femme…

-         Ta gueule…( nom au choix)

-         Elle est à toi la pirogue ?

-         Je veux mourir ici…

-         Y te font rire, y te font !

-         Euh, pas trop dur cette année, hein ?

-         L’année prochaine, j’arrive en forme, je retarde tout le monde…

-         Bongiorno !

-         Salvé

-         Vé de nèu !

-         Sian pa de choucatoun

-         Je vous ai donné un topo au début de la semaine, à quoi ça sert !

-         Dégage, c’est ma place, là !

-         Lève-toi, peuple de Fréjus !

-         Rouge du Matin, la pluie est en chemin…

-         Putain, c’est gras !

-         Pierre, t’as la gourde rouge ?

-         Il reste de l’eau de feu ?

-         Tiens, voilà les aigles du 1-2 !

-         L’année prochaine je mets rien dans mon sac, je fais un max d’impasses…

-         Vous comptez pas dormir avec la fenêtre ouverte ?

-         Vous comptez pas dormir tout fermé ?

-         Cette année, y’a une augmentation de la recrudescence !

-         Qui c’est qu’a fait sonner sa montre à minuit ?

-         Je sens que ça va finir à la ventrale…

-         Une belle merde, oui !

-         Ça commence à finir !

-         De l’eau de feu, il en reste ?

-         J’ai oublié mon assiette, mon verre, ma fourchette, ma bite et mon couteau,   etc…

-         Quand on a fait trente…euh, à nos âges, on fait plus que vingt-neuf!

-         Pipe ou café ?

-         Ferme la porte, y fait froid dehors !...............- si je ferme la porte, y fera         pas moins froid dehors !

-         Michel, j’ai coincé la fermeture de mon duvet !

-         Michel, je me suis coincé le gland dans le zip de ma braguette !

-         Le beau temps menace !

-         Eh, dealer, t’as pas une pilule ?

-         Si on est pas trop cons, à midi on mange !

-         Qui veut  la tisane du Far West ? 

-       Je me suis pas levé le froid de toute la semaine !

-       Il est moins con que ce qu'il est! ????

        Et l’incontournable ;

-         Y font les mêmes pour homme ? cette réflexion pouvant s’appliquer à  n’importe quoi, vêtement, voiture, accessoires divers et variés et pas           seulement au slip de certain…

                      En bref, tout ce qui fait le charme de la vie de groupe entre  hommes qui se connaissent pour certains depuis plus de trente ans, et c’est quand même mieux que : auniveaudelaproblématiquequelquepartçalefaitpointbarre !!!???

           A propos de la vie de groupe entre hommes, je me dois de lever un doute, quant à l’appellation "Les Gros Pèdes" que l’on peut retrouver dans l’intitulé du site "Randogp". Ce nom n’a rien à voir avec les habitudes sexuelles de chacun,  cela ne nous regardant pas…quoique…parfois il soit préférable de savoir…

Tamisez les lumières, approchez-vous du feu, fermez les yeux, imaginez…Le refuge  Stroppia pris dans la tourmente, au dehors, les cieux se déchaînent, les éclairs flashent comme un car de Japonais à Pigalle, les roulements de tonnerre se répercutent de cimes en parois, déclenchant ça et là des avalanches de rochers gros comme des 4L et, alors que chacun est douillettement emmitouflé dans quatorze couvertures, une voix non identifiée à ce jour tonitrue, pour couvrir les hurlements du vent qui s’engouffre par la fenêtre : Y’a pas un gros pède qui la fermera cette fenêtre ?!! Un silence assourdissant pour toute réponse, la fenêtre resta ouverte jusqu’au petit  matin…

 

Une description des membres du dit groupe s’impose .

                                         Dans l’ordre d’apparition à l’écran :

Yves Gil Yves Gil : C’était l’ancien, l’inca, celui qui avait le chapeau pour faire peur aux oiseaux, les espadrilles en corde dans la neige et qui rangeait son sac comme on range sa poubelle. Il est à l’origine de toutes les expressions contenant « zeb » et « ciao » les chemins zebs, les sacs zebs, etc… Il ne voulait pas emporter de vin, mais il acceptait, pour pas vexer, celui monté à dos d’homme en bombonne, que nous offrait les ouvriers des refuges italiens…A quatre-vingts ans, il aurait fumé du Gris que l’on roule…Il nous manque… Adieu l'ami...

Roger BentacordiRoger Bentacordi : La waffen des origines, Roy Rogers, le mono, Né-Natif du vieux Nice ( en parlant de nez…)Pique boufigue, repose-toi, Benta, ‘te manière, qui parle (un peu)avec les mains et que La Brigue c’est le plus beau village du monde et de ses environs et que ce soir il faut téléphoner à Fab, celui qui nous a mis à la montagne, à la spéléo, à la grimpe, aux clues,  au ski, et que même quand il est là, tu sais pas s’il va venir, il parait qu’il vendrait ses potes pour des roues de vélo, mais ça c’est des menteries, j’le crois pas…On lui doit tout …

Daniel PittavinoDaniel Pittavino : Pitta, le coureur fou qui démarre quand il veut, que c’est pas là il est allé voir, que ses bâtons ils lui cassent les couilles, que le 200 mm lui prend tout un côté, que les mecs y t’apprennent à vivre, que la montagne c’est magnifique et qu’il avait le vertige et qu’il  l’a plus (peut-être qu’il voit moins bien, il voit plus sa misère…)et qu'il s'est pas levé le froid de toute la semaine. C’est grâce à lui qu’on a eu le premier  site  qui a eu le mérite d’exister… : http://randogp.site.voila.fr/)

Gérard SagotGérard Sagot : Zag le vendéen, le libanais, le "t’as vu ces mollets", l’ouzbek, Abdou Japarov, Le Jacquet de son baron, le mijouilleur, le spécialiste de l’entrechat, celui qui en avait plus hors du sac que dedans mais qui s’améliore, celui qui reste un peu derrière, que c’est toujours bon  et qu’il est toujours d’humeur égale (de bonne humeur…). C’est l’un des deux pélerins qui font le bien autour d’eux. On lui doit des recettes mémorables telles que le riz à la cendre…le blanchi d’ail ( ?)…etc. Ça suit derrière ?

         Michel Ratsimba             Michel Ratsimba :  Tout d'abord saluons le membre fondateur du groupe - martyr e la 1ere rando

Ensuite toujours là,  ( le SEUL ) présent à toutes les suivantes et je dis présent je veux dire :  instigateur, préparateur  initiateur   infirmier , cuisinier , cartographe , topographe , photographe . ( merci pour tous  ces beaux souvenirs), comptable (sauf de ses efforts ), chocolatophile , lumière des croyants (même si cela n'a rien a voir je trouve la formule jolie ) , jeteur de corde , historien, narrateur mémoire ,  musicien ( un peu sectaire ) ,  prévisionniste ,  méteorologue ,  G O ,  conducteur  ,  esthète épicurien:1. 2. 3.soleil : language codé compréhensible par de rares initiés faisant partie de la grande fraternité de ceux qui savent, gourmand et gourmet, Hélas NON, car voici la tare, la tache originelle, son absence de goût lui fait trouver toujours tout très bon - pêché véniel que nous lui pardonnerons bien volontiers . Celui qui est toujours là, quand le besoin se fait sentir. etc. etc. etc. je suis sur que j'en oublie ...BREF le MONO des monos la WAFFEN des waffens :une main de velours dans un gant de soie . Enfin pour faire court tu n'est pas le parigot miquelle maikeul mais surtout NOTRE MICHEL  .   MERCI Bises de nous tous .JPR.

Alain RivièreAlain Riviere : Le p’tit frisé, tu sais le p’tit blond qui travaillait avec nous, le clown triste, qui dormait pas, qui avait de l’asthme et qui l’a pas dit, qui a mis en pratique, avec bonheur, la technique d’arrêt de glissade avec piolet après retournement en pente forte et glacée, juste après l’avoir apprise et que c’était le bon compagnon des premières "cagades" grimpe-clue-spéléo-alpinisme-jogging-randonnée… Reviens Alain...!

Aldo GambaAldo Gamba : C’est le premier copain de Roger  le recruteur, il n’est venu qu’une fois et il a pas fini la rando, même que Roger il a fallut le consoler, il était sympa, on l’aperçoit parfois dans les manifs, ou à la télé, en blouse blanche.

Philippe GibertPhilippe Gibert : Fifi, Gibus, n’a qu’une raie à la chemise, Né à Vence (en parlant de nez…) la cité "Bleue et Jaune" oh, pardon "Azur et Or", le lapin mécanique, le scribe des premières, toujours le sourire et le mot pour rire même dans la souffrance, il a le vertige mais pas trop, il engueule un peu Roger au sortir des couloirs de glace, il s’engueule lui-même. Lui, le prince des Pistes Noires, dès qu’il n’a plus ses planches aux pieds, ses ailes de géant l’empêche de marcher. Il a des jambes à faire des mots croisés si fines, que ses chaussures ressemblent à des pots de fleurs. Il prend une demi-heure de retard le matin du premier jour de randonnée et il la garde jusqu’au soir du dernier jour. On espère tous qu’il reviendra un jour, et ce jour là, qui de mieux que nous !

Gérard ArquéGérard Arqué : Guido, God (sans "e"), Arquéian,  Lève-toi peuple de Fréjus, Bonjour madame ! je sais pas c’que j’ai ce matin…Dès qu’il est devant, il s’échappe, quand il voit quelqu’un au loin, il va le chercher, pour se faire plaisir en se faisant mal, il attend même pas les derniers mètres d’ascension pour mettre la plaque et en descente il glisse un journal sous le t-shirt , faudrait que quelqu’un lui dise un jour qu’il est pas en vélo ! Au printemps, il devient fou, il marche à quatre pattes, le nez à terre( en parlant de nez…), testant sur chaque fleur son odorat retrouvé. Il faudrait supprimer les portables, la télé, les voitures, les ordinateurs, l’électricité, l’eau et le gaz à tous les étages, il a mal à point d’endroit (euh..), il vous rappelle de suite et lui, tout lui va bien.

William LevasseurWilliam Levasseur : Oh ! Putain de haine, oui, et toi ? Mac Enroë, C’est un cadeau du grand-père. Il est venu deux fois, mais on s’en souvient et le putain de sac zeb aussi !

Jean-Pierre RoudilJean-Pierre Roudil Le Baron, un de la Waffen, le mono, le dealer de pastille à dormir, le doyen, l’un des deux vieux du Muppet, l’ex-mille feuilles, surnommé ainsi au vu du nombre impressionnant de couvertures qui lui était nécessaire pour passer une nuit acceptable en refuge, mais ça, c’est de l’histoire ancienne, maintenant dès qu’il voit un torrent glacé ou un lac gelé, il se jette dedans… Il te dit où tu vas, quand et pourquoi, comment tu t’habilles où tu t’arrêtes, quand tu repars, quand tu manges et quoi, c’est sur, c’est facile pour lui, il fait la cuisine, aidé de son mijouilleur de commis et il  fait aussi le service, qui n’en veut un peu plus, il faut finir ! Il te mélange les tisanes aussi bien que les alcools au point que tu ne sais plus ce que tu bois mais que tu sais pourquoi tu es malade ! Il a de plus en plus de mal a décoller son sac du sol malgré un horrible hurlement qui glaça le sang de plus d’un. C’est l’autre des deux pélerins qui font le bien autour d’eux…

Daniel SantagDaniel Santag : Celui-là c’est moi qui l’ai recrutéDaniel- Daniel, c’est comme ça qu’on l’appelle depuis la mémorable montée du Col de la Souvagea dans l’Ubaye en 89. Roger portait le plus gros de son sac, et moi le reste, Daniel , déshydraté s’endormait tous les trois pas et nous hurlions Daniel-Daniel pour le réveiller. C’est lui qui vomit son quatre-heure par les fenêtres des refuges. Nous lui devons ces quelques croquis, restaurés par mes soins, j’ai fait ce que j’ai pu, ils avaient souffert.

Guy CassiniGuy Cassini : Ah, nous y voilà ! Une autre recrue de Roger, Le Gourou, l’Envisageur, Georges ( c’est guy), dans la famille dingo je voudrais le père, si un seul tombe, c’est …Guy, celui qui te fait un amarrage sur une roche branlante avec une sangle usée et une corde effilochée, c’est….Guy, celui qui rentre de rando en sang et les vêtements déchirés, c’est…Guy, celui qui tire un rappel de 20 mètres avec une corde de 10 ( j’exagère à peine…), c’est…Guy, celui qui te sort pas la carte, qui trouve qu’on boit trop mais que y’a pas assez de vin pour jouer à Buzz, qu’on mange trop, que c’est pas assez dur, que c’est bon ça doit passer, c’est… vous voyez vous connaissez la réponse, j’invente rien. Mais, celui qui te fait un QCM de folie que tu crois toujours avoir la bonne réponse, alors qu’en fait il n’y en a pas, Euh, c’est…euh ,..Guy, Ouais, j’ai bon !

Pierre MayranPierre Mayran : Pique à glace l’Aveyronnais ( en parlant de nez…), Aie !, l’autre vieux du Muppet. Ça y’est Maman, je suis toujours avec les mêmes jôbastres, qui me font monter quand on descend et descendre quand on monte, qui me font marcher sur les pierres et les rochers alors qu’il existe des sentiers sablonneux au Cap Ferrat, qui se moquent de mon slip en peau de bas-qui-grésille et qui comprennent rien à l’art brut, qui veulent pas me porter les belles pierres que je trouve et les branches de bois flotté ( ??? ), mais qui me remplissent le sac de vulgaires cailloux, qui me cachent mes affaires, ma carte bleue, mon téléphone… Que c’est toujours lui qui nous trouve les surnoms les plus imagés, les plus originaux et avec les gestes en plus.

Robert ManchonRobert Manchon : Ex-moustachu-nouvel-imberbe, bouzigues le caraque, On peut pas s’arrêter deux minutes, lou païs de Georges, mais ceux qu’il aime en secret et dont les répertoires n’ont aucun secret pour lui , c’est Charles Montand et Yves Aznavour, les mange-m… Monsieur Météo, il a avalé le batracien d’Albert Simon, dès que tu le vois en short, la grenouille sort du bocal, tu sais qu’il fera grand beau. Jamais un mot plus haut que l’autre, si tu sors les bouteilles de sous la table, je m’en vais. Il reste derrière, il surveille les boches…

Jean-Pierre PlissonJean-Pierre Plisson : JPP, le Pâtissier, la Boulange, encore un copain-voisin de Roger, tous les ans, il nous fait une cagade le premier jour, exprès pour que ça nous fasse toute la semaine. Une année il parfume les coffres de Volvo au Pastis, une autre il oublie le gâteau, une autre son beauf. Le petit point noir que tu vois sauter de roches en roches loin devant, c’est lui… Celui qui veut jamais dire du mal de Roger quand il est pas là, c’est lui…Celui qui fume des coussins de car, qu’après il prend les chèvres pour des chamois, c’est lui…Celui qui ne rechigne jamais devant un sommet, qui veut pas nous faire la sauce au chocolat, mais qui nous concocte de fabuleuses (pas toujours) tisanes au Génépi et à la Camomille, c’est toujours lui…

Robert AddaRobert Adda : Little Bob, Ah little Bob,que dire de little Bob, les sacs plastique, la tarte, l’Equipe, elles sont jolies vos guêtres chef, le point de croix dans la cheminée terminale du Mont Aiguille, mes semelles sont usées  les bâtons j’ai pas confiance…

Michel DelfinoDenis DelfinoDenis Delfino & Michel Delfino : le noir et le blanc, le yin et le yang, des amis d’enfance de Roger. A ma droite, Aaah-Naaaahaa,  l’ex-colocataire, vitrine publicitaire de North Face et de Jean Louis Murat réunis, 2,12 m- 43 kgs, un mur de viande, il te dira ce qui est bon pour dans ton corps, ce que tu ne dois pas manger et ce que tu dois  te mettre sous les bras en te soufflant dans le nez ( en parlant de nez…) des fumées innommables de "Roulées" à la bouse de Yak, il râle un peu mais c’est à son encontre, parc’que…bon…voilà…et, à ma gauche, Lelouch, le légionnaire nageur de grand fond, 2,12m-126 kgs , un sac à dos deux-pièces cuisine avec toutes les commodités et vue sur la montagne, l’année ( en parlant de nez…) prochaine j’en prends moins, je m’entraîne, je maigris…énumération non exhaustive.  Toujours entre deux lessives, entre deux shampoings, entre deux bain- douches, entre deux sourires. Qui est qui ? Rendez à César…

 

Tous ces portraits ne sont que des caricatures et donc très exagérés, quoique…j’espère que nous ne changerons pas, ce serait dommage et que nous courrons encore longtemps les cimes ensembles.

 

 

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

          En marge de ces randonnées de Septembre, une partie du groupe se retrouve pratiquement tous les lundis de l’année pour sillonner l’arrière pays et en gravir tous les sommets a pieds et à raquettes.

Au cours des années, les activités se multiplièrent, les journées varappe à St Jeannet, à La Loubière, aux Gorges du Loup, à Contes ; Bentacordi, Cassini, Gibert, Ivaldi, Mayran, Plisson, Ratsimba, Roudil.

          Les sorties Spéléo des années 80/90 de Bentacordi, Cassini, Ratsimba, Rivière et Tordjman :

      -L’embut de Caussols, l’Aven Line, Le Cresp, La Glacière, Aven Sauvage, La Mescla ,l’Aven Ollivier, La Peneta, le Revest, la Grotte du Chat, les Frégates, la Grotte de Pâques, grotte Scelo, Grotte Bijou, traversées La Paulerie/La Roquette, Pas d’Estrech/La Cabane, Grotte du Merle, Valat-Nègre, traversée de l’Abyme de Bramabiau, le Scarasson, Le Vigneron, l’Aven Noir, Baume Rousse, Aven de Hures, La Barelle, Khéops, Khephren , Mykérinos, Traversée Caracas/Piagga bella, Chourum Clot, Picard IV, Chourum de la Parza, Puy des Bans, Trou du Sergent, Grotte des Claris, Aven Noël, Traversée de St Marcel, Aven de l’Air Chaud…

 

                 Les expés les plus folles… :

Mai 87- Couloir du Lourousa ; Bentacordi, Ratsimba.

Juin1988- Ascension du Mont-Blanc : Bentacordi, Gasmann, Ratsimba , Roudil

          Sept. 90/91 - Le Cervin : Bentacordi , Cassini, Ratsimba, 2 tentatives en 90, Sommet  en                    Sept.91

           Juin 91 -Canyon de Nisclo, Grotte Casteret et Casque du Marboré : Cassini,                                          Ratsimba,Tordjman. 

           Mai 92 - Mont Aiguille : Mayran, Ratsimba, Roudil,

           Juin 93 - Le Val Pesio, Mt Marguareïs : Cassini, Ratsimba, Roudil.

           Mai / Juin 2000- Le Puy/ St Jacques de Compostelle :Roudil, Sagot .

           Sept. 2000 - Les Dolomites : Gasmann, Ratsimba, Roudil

           Mai/Juin 2001 - Le chemin d’Arles: Roudil et Sagot

           Mai/Juin 2002- Le GR 20 : Manchon, Ratsimba, Roudil ,Sagot.

           Mai /Juin 2003  - Rieumes/ Condom/Bergerac/Mt Ventoux : Ratsimba, Roudil, Sagot.

            2004- Clermont Ferrand/ Villefort : Arqué, Ratsimba, Roudil

            - La Barre des Ecrins : Romain Bousrez, V & G Cassini, Ratsimba

            2005- St Gilhem le désert/ Sisteron : Arqué, Ratsimba, Roudil, Sagot

            2006- Port la Nouvelle /Ax les Thermes : Arqué, Ratsimba, Roudil, Sagot

          2012- Les Volcans: Du Puy de Pariou au Plomd du Cantal; P. Mayran, B. Poncet, JP. Roudil, G. Sagot, G.Arqué, G. Gielly, M. Ratsimba.

                  

 

  Des Randos VTT au long cours:

                   - 2007 ; Le Canal du Midi et la camargue:

Bordeaux- Dune du Pyla- Canal Latéral à la Garonne, Canal du Midi, Camargue, Arles.

J-P Roudil, J. Gassmann, G. Sagot, G. Arqué, M.Ratsimba.

                   - 2008; Le Tour de PACA.

Calanque de Cassis à Pied, Gorges d'Oppedette à Pied, Colorado (Rustrel), Gorges du Verdon (Sentier Martel, Imbut). Toutes Jonctions à Vélo.

JP. Roudil, G.Arqué, G. Sagot, J. Gassmann, M. Ratsimba.

                   -2009; La Loire à Vélo

Nantes -Montélimar Ascension du Mt Gerbier de Jonc.

J-P Roudil, G. Sagot, J.Gassmann, B. Poncet, G.Arqué, JP Stève, M.Ratsimba

                   - 2010; Les canaux de Bourgogne:

Canal de Bourgogne-Canal du centre, Canal Latéral à la Loire, Canal du Nivernais- Voie Verte Mâcon/Châlons, Les Dombes.G.Sagot, B.Poncet, J. Gassmann, JP. Stève, M. Ratsimba.

                   - 2011; 1/Mont St Michel, Toulouse:

JP. Roudil, G. Sagot.

                                2/ Petite escapade en Camargue:

J. Gassmann, G. Gielly, JP. Stève, G. Arqué, M. Ratsimba.

                 -2012; Les Volcans: Du Puy de Pariou au Plomd du Cantal; P. Mayran, B. Poncet, JP. Roudil, G. Sagot, G.Arqué, G. Gielly, M. Ratsimba.

                   - 2013 ; Granville / Toulouse:

M. Anfossi, G. Tinelli, , C. Vella, B. Poncet, J. Gassmann, G. Gielly, JP. Stève, G. Arqué, M. Ratsimba.   

                   - 2014 ; Toulouse / Nice:

M. Anfossi, G. Tinelli, , C. Vella, J. Gassmann, JP. Plisson, Y. Barrel, G. Arqué, M. Ratsimba.

 

- 2015;  Thionville , Trier, Sarrebruck, Sarrebourg, Strasbourg , mulhouse, Colmar, etc... La Tour du Pin

 -2016 : Marquefave, Vélo & Rando

          

Et bien  sur des clues ; Amen, Bagnolar, Bendola,, Maglia, Figaret, Cagnes, Raton, Riolan , et,   

 

…, des "Via Ferrata" ; La Colmiane, Puget-Theniers, Lantosque, Tende, Auron, Petra Vecchia, L’Alpe du Lauzet, Cottatuero, etc…et des sorties champignons…

               Certains volent ; D.Delfino. et Plisson, lequel se jette du haut des arbres. Les uns VTTisent , Delfino, Plisson , Roudil, l’autre pédale  ( !!!); Bentacordi  et rafle coupes et trophées.

 

 

                                                                      Michel Ratsimba, Carros le 27 Sept 2006

 

 

                        LES RANDOS DE SEPTEMBRE

         

 

Septembre 83: La Vallée des MerveillesR. Bentacordi, Y. Gil, D. Pittavino/ M. Ratsimba, G. Sagot

Septembre 84: l'ArgenteraR. BentacordiY. Gil, A. Rivière, , M. Ratsimba, G. Sagot

Septembre 85: L'Argentera II: R. Bentacordi, A. Gamba, Y. Gil, D. Pittavino, A.Rivière, M.Ratsimba, G.Sagot,. (Cime N. 3186 m.)

Septembre 86: Le Viso: R.Bentacordi, P.Gibert,M.Ratsimba, G.Sagot.

Septembre 87: Le Viso II: G.Arque,R.Bentacordi,P.Gibert, W.Levasseur, D. Pittavino, M.Ratsimba,J-P. Roudil, D.Santag, G.Sagot. ( Mt Viso -3841 m)

Septembre 88: Queyras: R.Bentacordi, Ph. Gibert, M.Ratsimba, G. Sagot. (Brec de Chambeyron- 3389 m)

Septembre 89: Ubaye: G.Arqué,R.Bentacordi, G.Cassini, Ph. Gibert, P.Mayran, D.Pittavino, M.Ratsimba, J-P. Roudil, G. Sagot, D.Santag.Pic de la Font Sancte (3385 m)

Septembre 90: Ecrins: G.Arqué, R.Bentacordi, G.Cassini, Ph.Gibert, P.Mayran, M.Ratsimba.( Dome des Ecrins-3015 m)

                         Corse GR 20: Epeirier, Gassman, Roudil.

Septembre 91: Pyrénées: G.Arqué, R.Bentacordi, R.Manchon, P.Mayran,M.Ratsimba, J-P.Roudil. (Vignemale- 3298 m)

Septembre 92: Valgaudemar:  Arqué, Cassini, Levasseur, Manchon, Mayran, Ratsimba, Roudil, Sagot.

Septembre 93: 10° anniversaire; Argentera III: Arqué, Bentacordi, Cassini, Gibert, Mayran, Ratsimba, Roudil, Sagot. (Cime S.- 3197 m)

Septembre 94: Hte Tinée: Cassini, Gibert, Ratsimba, Roudil. (Mt Ténibre/3031 m,Gd Cimon/2995 m)

Septembre 95: Ubaye: Arqué, Bentacordi, Gibert, Manchon, Mayran, Plisson, Ratsimba.

Septembre 96: Vercors: Adda, Manchon, Mayran, Plisson, Ratsimba, Roudil, Sagot.(Mt Aiguille/2087 m, Gd Veymont/2341 m)

Septembre 97: La Clarée: Adda, Bentacordi, Cassini, Plisson, Ratsimba,Roudil. (Mt Thabor/3178 m, Gd Galibier/3228 m, Via ferrata-aigille du Lauzet/2611 m)

Septembre 98: Ubaye/Queyras: Cassini, Delfino, Manchon, Plisson, Ratsimba, Sagot.(Bric de Rubren/3340 m, Pic de Caramatran/3025 m, Pain de Sucre/3208 m, Gd Queyras/3114 m)

Septembre 99: Vanoise: Bentacordi, Cassini, D. & M. Delfino, Manchon, Mayran, Plisson, Ratsimba, Roudil, Sagot. (Pte de l'Observatoire/3015 m)

Septembre 2000: Ubaye/Haut Verdon: Bentacordi, Cassini, D.& M. Delfino, Manchon, Mayran.Plisson, Ratsimba, Roudil, Sagot ( Mourre Gros/2650 m, Grande Séolane/ 2909 m)

Septembre 2001 : -"Tras los montes" Pyrénées 2001, Pic d'Ascobes (2766 m), Puig Carlit (2921 m), Puig Canigou (2785 m) Cassini, Bentacordi,Manchon, Sagot,D & M. Delfino,Roudil,Plisson,Mayran, Ratsimba 16/21.09.01

Septembre 2002 : 20° de sept ; Grand Paradis (4061 m), Truc Blanc (3405 m) D & M Delfino, Cassini, Roudil, Plisson, , Manchon, Sagot, Ratsimba. 15/18-09-02,.

Septembre 2003 : 20°Anniversaire ;Argentera IV ,Arête W. Cima de Cessole, Monte Matto (3087 m) & M Delfino.,CassiniPlisson, Roudil, Bentacordi, Mayran, Manchon, Sagot,Ratsimba. 14/19-09-03

Septembre 2004 : Tinée :Ténibre 3031 m,C. du Fer 2700 m,c. de Pal, C. Bolofré 2821 m,Pte de l’Escaillon 2740 m, Rocher du Pigeon 2743 m D&M Delfino, J-P Plisson, G. Arqué, R. Manchon, J-P Roudil, M. Ratsimba. 11/17-09-04

Septembre 2005 : Tour du Viso:Tête des Toillies (3175 m) Petite tête de la Noire (3039 m) Rocca Bianca (3059 m) G. Arqué, Cassini, M& D. Delfino, Mayran Manchon,Plisson,Ratsimba,G. Sagot. Dim.18-09-05/Ven.23-09-05.

 Septembre 2006 : Ubaye ; Maljasset 3000 : Arqué, Cassini, M. Delfino, Gassman, Mayran, Pittavino, Ratsimba, Roudil, Sagot. Pointe d’Aval ou de Chauvet (3320 m), Bric de Rubren (3340 m), Mont de Salsa(3328 m, tentative 3295 m), Brec de Chambeyron (3389 m, tentative, 3360 m après la dalle) Aiguille Large (2857 m)

Septembre 2007 :Pyrénées : C. & G. Arqué, M. Delfino, J. Gassmann, R. Manchon, P. Mayran, J-P. Plisson, A. & M. Ratsimba, J-P. Roudil, G. Sagot. Sommet de Pique Poque (1898 m) Pic de Cagire ( 1912 m) Faja de Flores

Septembre 2008 :Haute Clarée :C.& G. Arqué, J.Gassman ,J-P. Plisson, B.Poncet, M. Ratsimba, J-P. Roudil, J-P. Steve. Mt Thabor (3178 m),Grand Galibier(3228 m)

Septembre 2009 : Queyras : Arqué, Cassini, Delfino D &M. , S. Denis, G. Gielly, Ratsimba, Steve. Pic de l’Agrenier( 2793 m), Pic de Rochebrune (3320 m), Grand Glaiza ( 3293 m) 

Septembre 2010 : Queyras: C & G. Arqué , Gassmann, Gielly, Poncet, Ratsimba, Roudil, Stève. Bric Froid (3302 m), Pic Foréant (3081 m), Pain de Sucre (3208 m), Tête du Pelvas (2929 m), Bric Bouchet (2997 m), Pte Joanne (3052 m)

Septembre 2011: Queyras : Anfossi, Arqué, Cassini, Denis, Gassmann, Gielly, Manchon, Mayran, Plisson, Ratsimba, Roudil, Stève. La Taillante (3197 m) Crête de la Jouna (2766 m), La Sparveyre (3002 m), Le Petit Rochebrune (3078 m), Praroussin 2576 m)

 

Septembre 2012: 30 ° rando Queyras; Anfossi, Arqué, Barrell, Cassini, M.Delfino, Denis, Gassmann, Manchon, Mayran,Plisson, Ratsimba, Stève. Sommet Bucher (2254 m), Pic du Rondet (2838 m), Pic de Château Renard (2989 m), Pointe d'Udine (3019 m), Pic de Caramatran (3025 m), Pointe des Sagnes Longues (3032 m), Punta dell'alp (3034 m), 

 

Septembre 2013: 30 ans. Queyras VII; Anfossi, Arqué, Barrell, Bentacordi, M.Delfino, Denis, Gassmann, Gielly, Manchon, Mayran, Plisson, Poncet, Ratsimba, Roudil, Sagot, Stève, Tinelli, Vella. Pic de Foréant(3081 m), Pain de Sucre (3208 m),  Bric Bouchet (2997 m), Pte Joanne (3052 m), Pic Ségure (2990 m), La Lauze (2866 m), Pic de Caramantran (3025 m) Rocca Bianca ( 3059 m)

 

Septembre 2014 : Queyras VIII ; G.& M. Arqué, Y. Barrell, G. Cassini, M. Delfino, J. Gassmann, R. Manchon, P.Mayran, J-P. Plisson, M. Ratsimba, J-P Roudil, J-P Steve, G. Tinelli. Sommet de Batailler (2748 m), La Gardiole de l’Alp (2786 m), Tête de Jacquette (2757 m), Pte des Marcelettes (2900 m), Pic de la Farneireta (3134 m), Petite Tête Noire (3039 m), Tête des Toillies (3178 m). Pic de Clausis (2915 m) , Via Ferrata de Château-Queyras.

 

 

 Septembre 2015 : Queyras IX;. M. Anfossi , Y.Barrell,  M. Delfino, J. Gassmann, G. Gielly,  R. Manchon, P.Mayran, J-P. Plisson, M. Ratsimba,  J-P Steve, G. Tinelli. Pte Giornivetta ( 2622 m) Grand Queyras (3114 m), Pic de Château Renard (2989 m), Montagne de l'Agnelil (2385 m) Chalets de Clapeytot, Punta Fiunira (2616 m), Pic de Foréant (3081 m).

 

 

Septembre 2016 : Queyras X ; C, G. & M. Arqué, M. Anfossi, Y. Barrell, R. Bentacordi,M. Delfino, J. Gassmann,  P.Mayran, J-P. Plisson, M. Ratsimba,  J-P Steve, G. Tinelli, Clo Vella.

Lac de Ségure (2383 m), Pic de Beaudouis ( 2843 m), Clot la Cime (2729 m) Crête de la Jouna (2766 m), Via ferrata de Pré Premier (2279 m), Via Ferrata de Combe La Roche (2281 m), Pic de Fond de Peynin (2912 m).

 

Septembre 2017: Queyras XI:  M. Anfossi, G. Arqué, R. Bentacordi, M. Delfino, S.Denis, J. Gassmann, R.Manchon,  P. Mayran, J-P. Plisson, M. Ratsimba, J-P Roudil, J-P. Stève. Pic des Espargnes Fines (2706 m), Sommet Bucher (2254 m), Bric Froid (3302 m), Pic Traversier (2882 m), Le Queyron (2284 m), Lac Egorgeou (2394 m), Pré Michel (1940 m)

 

       L'année 2013 etait l'année du 30° Anniversaire de la " Rando de Septembre". Nous espèrions, retrouver  tous les participants, anciens et nouveaux ( nous étions 18 pour cette occasion !). Ristolas était parfait , nous en partions pour faire des randos à la journée, selon une formule qui  est , désormais, chère à nos muscles et articulations vieillissants ( mignonne allons voir si l'arthrose..). A bientôt.

   

Cette belle histoire ne s'arrête pas là,

 

M.Ratsimba. mise à jour le 23 Sept.2017

 

Si vous avez retenu ce que vous avez lu avec attention, vous devriez pouvoir rendre ces jambes à leurs propriétaires …